Newsletter

Bienvenue

Je vous souhaite la bienvenue sur mon site dédié prioritairement au scrap. Je vous invite a en faire le tour pour me connaitre un peu plus et découvrir mon univers. Bonne journée.

Retrouvez moi...

...au magasin Beaux Arts de Capinghem (59) pour des ateliers de scrap un mercredi sur deux (Merci de cliquer sur "lire la suite" pour des infos complémentaires).

Mes DT

Carine m'a fait le bonheur de me sélectionner pour intégrer la DT de Fil & Scrap. Je vous invite à aller faire un tour dans la "catégorie" DT pour en savoir un peu plus sur cette DT et les autres DT dont je fais partie.

Les mercredis de Pauline {L'artiste}

reas emma mercredi pauline

Bonjour le monde, 

En ce premier mercredi d'Octobre, je vous laisse avec Frangine qui vous a écrit un texte dont le titre est "L'artiste" :

jeudi, 19 heures. Le grincement des lourdes portes en bois fit taire le public. Les auditeurs, qui d'habitude étaient agités, paraissaient maintenant calmes et attentifs. les chaises ne s'entre 

choquaient plus, les enfants ne s'amusaient plus et les femmes avaient arrêté leurs conversations. On entendait le vent qui soufflait sur les parois extérieurs du bâtiment. Tous les regards étaient dirigés vers  l'entrée du couloir dont on ne voyait pas la fin. Une jeune fille y sortait et s'avançait vers le piano majestueux.

Un pied après l'autre, elle marchait, accompagnée du claquement de ses chaussures à talons sur le sol glissant. elle recula le fauteuil sur lequel elle s'asseya juste après. Le clavier se reflétait da,s ses grands yeux noirs. elle levait ses mains délicates, puis les posa sur les touches. on entendait sa respiration qui ralentissait, comme si son coeur cessait de battre. Le silence avait presque rempli la totalité de la salle. Elle commença à jouer. Ses doigts couraient sur les touches, comme s'ils savaient d'avance où ils se dirigeaient. Une mélodie entraînante sortie de cet instrument remarquable, recouvrant les chuchotements que nous n'écoutions plus. Nous étions transportés dans un autre monde, son monde à elle. Un monde de musique dont chaque son est magique, dont chaque pleur est une cascade, dont chaque cri est une tornade. La fille avait fusionné avec son piano, leur complémentarité était harmonieuse. On pouvait à peine la distinguer derrière l'instrument imposant. Pourtant, on pouvait parfois entendre son souffle s'accélérer après le  crescendo. Un incendie ne l'aurait pas perturbé, elle était concentrait comme si sa vie en dépendait. Un doux son classique remplissait à présent la pièce, s'associant à l'image de la pianiste. Le public ne bougeait plus paralysé par cet instant unique où la musique l'avait submergé. Nous entendions. nous attendons. Chaque passage était différent et encore plus captivant. Nous n'étions plus qu'une armée de statues. incapables de bouger, tous nos regards étaient portés sur la pianiste. 

Ses cheveux étaient attachés, d'une façon sévère, mais quelques mèches brunes avaient réussi à s'échapper pour pendre le long de sa nuque. Son dos était droit. Sa tenue était irréprochable. Un frisson nous parcourait à chacune de ses notes, comme des étincelles de curiosité qui nous enflammait au moindre son. dans le reflet noir de l'instrument, on pouvait voir les mains de la musicienne qui dansaient sur les quatre-vingt-huit rectangles noirs et blancs avec force, amour et passion. Elle ne regardait pas le clavier, seul son esprit guidait ses doigts. Les curieux tendaient l'oreille, les sages fermaient les yeux, mais personne n'aurait su donner l'heure, nous étions perdus dans le temps comme dans un labyrinthe de sensations. Perdus. Ses mains s'étaient soudainement arrêtés de courir, toujours posées sur le clavier comme si elles y étaient collées. La pianiste levait la tête. Elle releva une de ses mèches de cheveux qui se balançaient de droite à gauche sur son front et la mit derrière son oreille.

Maintenant debout, elle était accueillie par les applaudissements. Nous étions debout, submergés par la beauté de la jeune fille. Nous aurions voulu que l'éternité s'offre à elle pour que jamais elle ne s'arrête de jouer. Sa présence était remarquable. Ce soir là, elle avait été la pianiste mais surtout l'Artiste.

Lundi, 8 heures. Cela doit faire maintenant mille ans que je suis allongé sur ce lit d'hôpital. dix, trente, cinquante, soixante mille heure. tant de minutes, tellement de secondes. a coté de moi, il y a une chaise en bois. elle est vide. De l'autre coté, il y a une porte. Elle est fermée. mon coeur me donne l'impression d'étouffer, d'être serré, oppressé, étranglé, asphyxié... Je suis malade, triste et fatigué. Fatigué de regarder la lumière violente des néons qui m'éclairent, fatigué d'entendre le bruit de l'electrocardiogramme, de la climatisation et des portes qui claquent, fatigué d'être réveillé par les cris des autres hommes, par leur souffrance et leur haine, par leur violence et leur peine. Je préfère m'endormir, peut-être pour la dernière fois, accompagné de doux souvenir de l'Artiste qui m'accompagne avec la plus douce des mélodies."

 

Voilà encore une fois, un superbe texte de ma soeur.

Voici mon interprétation autour de ce thème : l'artiste.

encre ecoline patouille késiart rart denim tampons

Cotés matos : papier de chez RART ; gesso ; encres Ecoline ; tampons Denim tampons : stickies et stickers Kési'art Like a boho (que vous trouverez chez R art) ; chipboard Kési'art ; dies Késiart ; mousse 3D de Kési'art ; MT fait maison ; mousse créative ; pochoir CWS (qui vous trouverez chez Rart)

Quelques détails : 

encre ecoline patouille késiart rart denim tampons

encre ecoline patouille késiart rart denim tampons

encre ecoline patouille késiart rart denim tampons

encre ecoline patouille késiart rart denim tampons

encre ecoline patouille késiart rart denim tampons

 

Voilà, encore une fois, je vous invite à vous laisser porter par le thème et à l'interpréter à votre façon puis de venir mettre un lien en commentaire vers votre réalisation.

Merci de vos visites de plus en plus nombreuses.

A bientôt.

Bisouilles.

 

reas emma signature

 

Laissez un commentaire !

Votre pseudo
Votre email
Votre site/blog
Le 04-11-2014 par mag&scrap - magandscrap.blogspot.com

un joli texte et une magnifique interprétation !!